Le forum des AVS de Franche-Comté Index du Forum Le forum des AVS de Franche-Comté
Un petit coin où chacun : parent, élève, enseignant, personnel accompagnant scolaire, personnel soignant... peut s'exprimer et échanger.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

parents d'élèves face au dilemme des AVS en fin de contrat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des AVS de Franche-Comté Index du Forum -> Informations Générales -> Médias
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
béné25


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 645
Localisation: Besançon
F

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 23:52 (2009)    Sujet du message: parents d'élèves face au dilemme des AVS en fin de contrat Répondre en citant

http://www.lavie.fr/l-hebdo/une/article/1672-eleves-handicapes-le-dilemme-des-parents/retour/11/hash/35a90be5cb.html

03.11.09 - WEB
Elèves handicapés : le dilemme des parents 
par Audrey Steeves  

HANDICAP L'État peine à trouver une solution pour les auxiliaires de vie scolaire arrivés en fin de contrat. Dans certains cas, il demande même aux parents de trancher et décider de leur sort.

Elle n'en revient toujours pas. Maman d'un garçon handicapé de 12 ans en classe de 6e, Marie-Agnès Boillot a reçu début octobre un appel du rectorat de l'Eure, lui demandant si elle souhaitait le retour de son ancienne auxiliaire de vie scolaire (AVS), arrivée en fin de contrat en juin comme 5000 autres dans le même cas. Sauf que cette demande intervient un mois après la rentrée scolaire et qu'une nouvelle AVS s'occupe déjà d'accompagner son fils en classe. « On nous met face à un cas de conscience terrible, s'indigne cette mère. Soit on laisse tomber notre ancienne AVS pour qui on s'est tant battu l'an passé, soit on désavoue la nouvelle, à laquelle notre fils s'est déjà habitué. » 

Mauvaise gestion politique, manque d'anticipation ou de courage : pour Marie-Christine Philbert, présidente de la Fnaspeh (associations au service des élèves présentant une situation de handicap), toute cette histoire « n'est qu'un monumental flop ». Dès janvier 2009, de nombreux parents s'étaient inquiétés du départ de leur auxiliaire, malgré l'expérience acquise et le besoin de stabilité de leur enfant. Mais rien n'a bougé avant l'été, remaniement ministériel oblige. 

A quelques jours de la rentrée, la colère grondant, Luc Chatel s'engage à ce que l'Etat recrute autant de nouveaux AVS que de postes vacants. Ce qui est fait courant septembre, au titre de la loi de 2005 qui donne le droit aux enfants handicapés d'être scolarisé en milieu ordinaire. Quant aux AVS sortants, il propose d'allouer des moyens aux associations de défense des personnes handicapées pour qu'elles les embauchent elles-mêmes, lorsqu'elles considèrent qu'une continuité pédagogique est indispensable à l'enfant. 

Certaines associations comme l'Apf (association des paralysés de France) refuse cet accord, y voyant « un désengagement de l'Etat ». D'autres acceptent, comme la Fnaspeh, l'Unapei (union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales) et la Fgpep (fédération générale des pupilles de l'enseignement public), mais elles n'ont à ce jour embauché que... 23 personnes. Selon Marie-Christine Philbert, la faute revient à l'Etat : « la circulaire d'application concernant les AVS sortants n'a été publiée que le 22 octobre alors qu'elle était prête début septembre, nous laissant dans le flou. »  

Reste une question à élucider : quel sort pour ces AVS  ? Peu de chances qu'ils reviennent sur leur ancien poste, Luc Chatel ayant lui-même assuré que « les 5000 nouveaux contrats ont permis de répondre à toutes les demandes ». Seront-ils affectés auprès de nouveaux enfants ? Ce qui signifie parfois se rendre à l'autre bout de la France. 

Les associations espèrent au moins que les actuels et futurs AVS ne connaîtront pas le même sort dans quelques années. Une commission réunissant les  ministères concernés et les associations réfléchit actuellement à la création d'un vrai métier d'accompagnant. Les conclusions sont attendues fin décembre. 

COMMENTAIRES
 

Bonjour,

la même situation absurde a été constatée en Loire Atlantique, où plusieurs familles se sont vues proposées le même choix "cornélien", l'institution "education nationale " se défaussant à bon compte. Je signale également mon cas personnel: l'AVS très compétente qui suit mon fils depuis 4 ans a vu ses heures auprès de lui réduites à la rentrée de 15 h à 9h contre l'avis de l'ensemble de l'équipe enseignante (et le nôtre bien sûr!). Nous avions fait immédiatement appel de la décision, été entendu en Commission des Droits à l'Autonomie, à nouveau déboutés par l'Inspecteur Educ. Nationale AIS, reçus par un médiateur qui avait fait un rapport extrèmement favorable au maintien des 15h, à nouveau débouté en CDA, et nous avons fait appel, le dernier recours étant le Contentieux.. tout ça pour des heures qui ne faisaient pas débat, qui pénalisent notre enfant qui y perd en autonomie.. mais les 6 h qui lui ont été retirées ont été attribuées à un enfant qui n'en bénéficiait pas encore. Tant mieux pour lui et pour l'AVS, mais des petits "tripatouillages" par ci par là permettent d'économiser sur les AVS à embaucher, probablement.  
Paul carton  
_________________
"La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre" AC Damaggio.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Nov - 23:52 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aurore


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2008
Messages: 270
Localisation: Besançon
F

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 23:28 (2009)    Sujet du message: parents d'élèves face au dilemme des AVS en fin de contrat Répondre en citant

Et bien on en apprend tous les jours...si seulement ça pouvait être de bonnes nouvelles! Ils doutent de rien vraiment.
Revenir en haut
Nat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 624
Localisation: Foucherans (25)

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 11:21 (2009)    Sujet du message: parents d'élèves face au dilemme des AVS en fin de contrat Répondre en citant

Cette situation est d'autant plus inacceptable que d'ici quelques semaines, il va falloir décider de l'orientation future des élèves que nous accompagnons... et pour certains, 2 "choix" : continuer en milieu ordinaire A CONDITION d'être sûr d'avoir une AVS, ou être orienté en CLIS ou UPI... Sauf que, comme le font remarquer les parents : "Nous ne sommes jamais sûrs avant la rentrée scolaire d'avoir une AVS pour notre enfant. Comment peut-on, dans ces conditions, réfléchir correctement à son avenir scolaire ?"
Parlez-nous de respect ...
_________________
"Le chemin le plus long commence par un premier pas" (proverbe chinois)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:12 (2016)    Sujet du message: parents d'élèves face au dilemme des AVS en fin de contrat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des AVS de Franche-Comté Index du Forum -> Informations Générales -> Médias Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com