Le forum des AVS de Franche-Comté Index du Forum Le forum des AVS de Franche-Comté
Un petit coin où chacun : parent, élève, enseignant, personnel accompagnant scolaire, personnel soignant... peut s'exprimer et échanger.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

lettre type à envoyer à tout responsable politique concerné

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des AVS de Franche-Comté Index du Forum -> Informations Générales -> Pérennisation des Auxiliaires de Vie Scolaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
béné25


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 645
Localisation: Besançon
F

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:09 (2010)    Sujet du message: lettre type à envoyer à tout responsable politique concerné Répondre en citant

Lettre type à envoyer à tout responsable politique susceptible de faire évoluer les pratiques de terrain de l'accompagnement

par Unaisse Assoc, samedi 20 novembre 2010, à 12:03



 
Les enfants en situation de handicap indésirables à l'école   
L'effet des méfaits de la politique de scolarisation des élèves en situation de handicap depuis 2003 (gestion EN) 
  
  Montée en puissance prévisible (mais jamais anticipée par les gouvernants !) et réelle du nombre d'élèves scolarisés depuis la loi de 2005 ( 89 000 élèves en 2002, 127 084 en 2003, 187 500 en 2009 source site EN). 
  
  Nécessité croissante d'embaucher des accompagnants scolaires sans reconnaissance ni création réelle du métier. 
  
  Contrats toujours plus précaires : des AED (contrats renouvelable 6 ans maximum avec formation) aux CAE/CAV (contrats de deux ans, temps partiels imposés, pas de formation) et aujourd'hui les CUI  réservés aux chômeurs de très longue durée exclusivement ! 
  
  Impact direct sur la qualité de l'accompagnement : turn-over du personnel, pas de formation, élèves sans solution à chaque rentrée, des notifications MDPH non honorées... mais après tout, des précaires niveau V non diplômés et non formés suffisent bien à accompagner des élèves handicapés ! Voila le message véhiculé par cette politique désastreuse! c'est une honte. 
  
                           Le constat en cette rentrée 2010/2011 
  
  Le nombre d'élèves continue d'augmenter, le nombre d'AVS, lui, n'augmente pas car les nouveaux contrats CUI sont fléchés en direction des publics les plus en difficultés sociales (chômeurs longue durée bénéficiaires du RSA, plus de 50 ans ou moins de 26 ans, source :http://www.adef06.org/documents/CAEINSTDGEFP201017JUIL2010.pdf ) 
  
  L’éducation nationale se voit obligée de partager les temps d’AVS entre les élèves pour que le plus grand nombre soit accompagné, faute de contrats suffisants à offrir à de futurs accompagnants et par manque cruel de personnel, en ne respectant pas ainsi les heures attribuées par les MDPH. Est ce légal ? 
  
  Réduction considérable du nombre d'offres de contrats d'AVS alors que le nombre de besoins est en constante augmentation et que des AVS expérimentés qui désirent poursuivre dans cette voie ne le peuvent pas car n'entrent pas dans les critères d'éligibilité des CUI. 
  
  La qualité de l'accompagnement est le dernier des soucis de l'Etat : l'inclusion n'est qu'un joli mot de la loi impossible à mettre en oeuvre dans un tel capharnaüm ! 
  
  Les élèves en situation de handicap sont mis au banc de l'école de la république : la scolarisation n'est bonne qu'à servir de vitrine à ce gouvernement qui se gargarise des chiffres et n'a que faire de la réalité chaotique des parcours de scolarisation. Enfants et  accompagnants sont ainsi maltraités par un dispositif extrêmement violent qui n'offre aucune chance de s'en sortir dans de telles conditions... C'est de la maltraitance généralisée ! 
  
  La conclusion que nous tirons de cette politique au rabais en matière d'inclusion scolaire est bel et bien le fait que sans les moyens nécessaires pour permettre de suivre une scolarité digne de ce nom (reconnaissance du métier d'AVS, formation, diplôme, rémunération en conséquence, de vraies collaborations entre le médico-social et l'Education Nationale, des parcours adaptés à chacun), les têtes pensantes en conclurons que le handicap empêche les élèves de réussir... alors que c'est avant tout une question de moyens que l'Etat leur refuse... Inclusion ou désintégration de milliers d'élèves fragiles ? 
  
  Que deviendront-ils alors ? Ils resteront chez eux car il n'y a aujourd'hui plus de place en institution spécialisée pour eux puisque la scolarisation systématique, pendant d'une politique où l'économie prime sur les besoins humains, est également là pour réduire le nombre d'institutions spécialisées. Un enfant porteur de handicap scolarisé a un coût bien plus faible qu'un enfant pris en charge en milieu spécialisé (le prix moyen d'une journée en IME est d'environ 100 euros par jour, sans commune mesure avec le coût d'un accompagnement par un accompagnant scolaire dont le salaire moyen est de 500 euros par mois ! ). 
  
           Mesdames et messieurs les gouvernants, votre politique en la matière fait preuve d'un cynisme sans fond et sans nom ....            
           Nous, associations d'accompagnants scolaires et de parents, vous demandons en toute solennité d'arrêter ce désastre.             
            Des miliers de familles portant plainte contre l'Etat pour non respect des décisions MDPH ; des milliers d'enfants ne sont plus accompagnés car la logique destructrice de la précarité nuit cruellement à l'inclusion de ces enfants ; des miliers d'accompagnants veulent poursuivre leur mission mais ne le peuvent pas car il n'y a plus de budget pour les contrats. Nous vous demandons d'arrêter ce massacre. 
  
Les effets d'annonce ne masquent plus la réalitéDes milliers d'enfants scolarisés mais dans quelles conditions ? scolarisés au bon gré des enveloppes budgétaires ? ceci est scandaleux et la loi 2005 est bafouée. 
  
Parents, enfants, enseignants, et toute personne concernée : venez signer la pétition  http://www.pourlemetieravs.org/  afin d'atteindre 50 000 signatures et d'en référer au conseil de l'Europe. 
  
Rejoignez aussi unaisse sur http://unaisse.free.fr/adhesion10.html 
  
  
Arrêtons ce système désastreux dont les élèves les plus fragiles font les frais ! Fédérons-nous pour faire entendre notre colère 
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Nov - 12:09 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 624
Localisation: Foucherans (25)

MessagePosté le: Lun 22 Nov - 23:06 (2010)    Sujet du message: lettre type à envoyer à tout responsable politique concerné Répondre en citant

Le boulot est du coup bien "mâché" : un copier/coller, ou une impression et quelques timbres postes... et le tour est joué : on "arrose" les politiques. Merci Béné de nous transmettre ces documents.
_________________
"Le chemin le plus long commence par un premier pas" (proverbe chinois)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:13 (2016)    Sujet du message: lettre type à envoyer à tout responsable politique concerné

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des AVS de Franche-Comté Index du Forum -> Informations Générales -> Pérennisation des Auxiliaires de Vie Scolaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com